Une lettre de Volodarka

Présentation-Une-lettre-de-Volodarka

Dans le cadre des « rencontres i », festival arts et sciences organisé par l’Hexagone (scène nationale) de Meylan, j’ai eu l’occasion de travailler sur un texte d’Antoine Choplin. Ce texte est une nouvelle qu’il a écrite lors d’un court voyage effectué dans les alentours de Tchernobyl. Pour ce projet, il s’agit de réaliser une série d’affiches transportant le visiteur dans l’univers de la nouvelle.

Dès que j’ai lu cette nouvelle, j’ai voulu voir des images de Tchernobyl. Cet événement est pour moi un ensemble de paradoxes, plus improbables les uns que les autres. Antoine Choplin nous parlait de la bêtise humaine, comme grande cause de cette explosion. Voilà ce qui m’a amené sur ce rendu graphique, où une image en bichromie se voit parasiter par une seconde image tramée. Les extraits de la nouvelle eux aussi se fondent dans les visuels pour créer un malaise, celui que l’on peut ressentir sur les lieux du drame…